jeudi 7 janvier 2016

Le Polypore du bouleau. Piptoporus betulinus.


Piptoporus betulinus (Fomitopsidaceae).
(Bulliard) Peter Adolf Karsten, 1881.
Le Polypore du bouleau.

Sans intérêt culinaire.

                      Piptoporus betulinus, le Polypore du bouleau, est un champignon lignicole Basidiomycète ne poussant que sur le bouleau. Il colonise les arbres affaiblis en commençant en haut de l'arbre, mais aussi les troncs morts à terre.
                     Le carpophore, de forme ronde ou plus ou moins ovale, de rein, dans son jeune âge, s'étale ensuite pour former une console atteignant jusqu'à 30 cm, à marge épaisse qui déborde sur les tubes. La cuticule est séparable, lisse, mince, souvent craquelée avec l'âge. Elle est de couleur beige à brun clair, mais peut parfois être très claire, d'une couleur gris-crème.
                     Le "pied" est généralement court, peu distinct du "chapeau".
                     Les tubes sont courts, de 2 à 8 mm, de couleur blanche et les pores sont très fins et de même couleur.
                    La chair est blanche, tendre à l'état très jeune, mais devient vite coriace, à consistance de liège. L'odeur est aigrelette, la saveur légèrement acide.
                    La sporée est blanche.
                 
                    L'industrie horlogère a utilisé le Polypore du bouleau comme agent polissant, car il apportait un beau fini aux pièces. Ce Polypore a été utilisé également pour aiguiser les lames de rasoirs et certains couteaux.

                    Ötzi, l'homme néolitique de l'âge de cuivre (4500 avant J.-C. environ) momifié naturellement, retrouvé en septembre 1991, à 3200 m d'altitude dans les Alpes de l'Ötzal, portait un collier fabriqué avec du Polypore du bouleau enfilé sur une lanière de cuir, peut-être une réserve de ce champignon utilisé alors pour ses vertus médicinales, vermifuge particulièrement.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Pousse caractéristique de carpophores, les
plus jeunes en bas.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2016/02/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Deux carpophores à des
stades de maturité différents.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2016/09/30.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Carpophore mature.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2016/02/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Carpophore jeune, de forme ronde ou plus ou moins ovale, de rein.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Le même exemplaire vu par en-dessous.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Le même exemplaire avec vue sur le pied court et
 la marge qui déborde sur les tubes.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Exemplaire plus âgé commençant à s'étaler en console.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Gros exemplaire poussant sous un tronc couché.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Le même exemplaire (35cm de diamètre) détaché du tronc.
Allure non caractéristique du fait de son emplacement sous le tronc.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Carpophore âgé.
Étang de la Communauté, Larnaud 39140. 2016/09/05.

Piptoporus betulinus.
Le Polypore du bouleau.
Les pores sont très fins et de couleur blanche.
Étang Chalmache, Larnaud 39140. 2015/11/18.

            En aucun cas vous ne pouvez consommer des Champignons en basant votre détermination sur la fiche, ceci peut être dangereux, voire mortel.
            La S.H.N.J. se dégage de toute responsabilité quant à l'éventuelle intoxication due à une erreur de détermination d'un Champignon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire