dimanche 25 septembre 2016

Le Polypore soufré. Laetiporus sulphureus.


Laetiporus sulphureus (Fomitopsidaceae).
(Bulliard ex. Fries) William Alphonso Murrill.
Le Polypore soufré.

Les exemplaires jeunes sont comestibles.
Mais ce champignon peut provoquer des désordres gastro-intestinaux chez certaines personnes sensibles.

 
                 Laetiporus sulphureus, anciennement Polyporus sulfureus, le Polypore soufré, est un champignon Basidiomycète que l'on peut rencontrer du printemps à l'automne sur les troncs de nombreuses espèces de feuillus, plus rarement de résineux; il peut être saprophyte, et il sera sur des souches ou des arbres morts couchés, ou redoutable parasite, produisant une pourriture brune, fatale en quelques années à son support, ne s'attaquant cependant qu'à des arbres affaiblis. Il peut atteindre des tailles importantes et dépasser les 10 kg.
                Les chapeaux, sessiles, sont multiples, souvent étagés. Chaque chapeau peut atteindre la taille de 50 cm; à l'état très jeune, en forme de tubercule, il devient ensuite semi-circulaire, relativement épais, s’aplatit, la surface devenant irrégulière, bosselée, veloutée, avec une marge arrondie et ondulée; avec l'âge, l'épaisseur du chapeau diminue. La couleur est jaune-soufre à jaune-citron voire orangée, rarement blanchâtre; il est souvent bicolore, zoné, les couleurs devenant plus vives en vieillissant.
                Les tubes sont très fins, jaune vif, palissant en vieillissant. Les pores sont petits.
                La chair est tendre, blanche à jaune clair, exsudant un liquide jaune pâle. En vieillissant elle devient blanchâtre et friable. L'odeur est fongique ou "de chair de poulet" et la saveur acidulée.
                Les spores sont blanches, non amyloïdes.

               En Amérique du Nord, particulièrement au Canada il est appelé Chicken of the woods, "le poulet des bois", est consommé régulièrement pour sa saveur de viande de poulet; certains le cultivent sur des billots de bois. Mais il crée chez certains individus des désagréments gastro-intestinaux et peut provoquer un gonflement des lèvres.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Bel exemplaire sur souche.
Larnaud 39140. 2016/09/28.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Bel exemplaire sur souche.
Larnaud 39140. 2016/09/23.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Exemplaire sur arbre mort.
Larnaud 39140. 2016/09/28.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Chapeaux semi-circulaires,relativement épais à surface bosselée,
 veloutée et une marge arrondie et ondulée.
Larnaud 39140. 2016/09/28.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Chapeaux semi-circulaires,relativement épais à surface bosselée,
 veloutée et une marge arrondie et ondulée.
Larnaud 39140. 2016/09/23.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Chapeaux de couleur jaune-soufre à jaune-citron,
 voire orangée, rarement blanchâtre.
Larnaud 39140. 2016/09/28.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Chapeaux de couleur jaune-soufre à jaune-citron,
 voire orangée, rarement blanchâtre.
Larnaud 39140. 2016/09/23.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Chapeau souvent bicolore, zoné, les couleurs devenant plus vives en vieillissant.
Larnaud 39140. 2016/09/23.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Vue d'un chapeau en dessous.
Tubes très fins, jaune vif, palissant en vieillissant.
Larnaud 39140. 2016/09/23.

Laetiporus sulphureus.
Le Polypore soufré.
Pores de petite taille.
Larnaud 39140. 2016/09/23.


            En aucun cas vous ne pouvez consommer des Champignons en basant votre détermination sur la fiche, ceci peut être dangereux, voire mortel.
            La S.H.N.J. se dégage de toute responsabilité quant à l'éventuelle intoxication due à une erreur de détermination d'un Champignon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire